Questions Photo

Le grand livre des plug-in Photoshop

Attention, l’utilisation excessive de plug-in peut nuire à vos connaissances de Photoshop… Cédant à la facilité, vous ne vous aventuriez plus jamais dans les menus de Photoshop, pourtant de plus en plus riches ! (Cet avertissement vise à vous protéger d’une dépendance aux plug-in, aggravée par la lecture du livre en présentation.)

Attention, l’utilisation excessive de plug-in peut nuire à vos connaissances de Photoshop… Cédant à la facilité, vous ne vous aventuriez plus jamais dans les menus de Photoshop, pourtant de plus en plus riches ! (Cet avertissement vise à vous protéger d’une dépendance aux plug-in, aggravée par la lecture du livre en présentation.)

Photoshop occupe une position privilégiée dans le monde de l’imagerie numérique et graphisme. Aucun autre logiciel est au centre d’une industrie annexe aussi diversifiée et variée – pour s’en convaincre il suffit d’aller faire un tour dans une librairie spécialisée : les livres sur Photoshop y occupent un rayon entier.

Mais les livres, formations et sites Internet à part, les plug-in jouent un rôle important dans l’univers gravitant autour de Photoshop. Conçus à l’origine pour combler les lacunes en matière de filtres des premières versions du logiciel il se sont développés à une vitesse fulgurante, malgré l‘évolution de Photoshop qui devient de plus en plus riche en filtres.

On trouve aujourd’hui des centaines de plugiciels développés pour Photoshop et d’autres applications partageant la même architecture pour l’accueil des modules externes. Difficile donc de se retrouver dans cette jungle – d’autant plus que les plug-in sont commercialisés par des centaines de petits éditeurs, accessibles uniquement via une recherche fastidieuse avec votre moteur de recherche. Un auteur, Stéphanie Guillaume, a pris la peine d’effectuer cette recherche pour vous.

Le résultat est un livre, paru récemment chez Dunod, qui recense plus de 300 de ces outils plus au moins utiles. Il s’adresse aussi bien au photographe, Web designer, textureur 3D, graphiste etc., vaste programme. Après une courte introduction qui détaille l’installation, quelques astuces et des solutions à divers problèmes d’installation (très utile, puisqu’il peut arriver que le plug-in fraîchement installé demeure “introuvable”…), le livre présente les plug-ins classés dans divers catégories (Retouche, la couleur, effets “naturels”, transparence et détourage etc.) ; chaque plug-in possède une petite fiche pratique (prix, site Web, compatibilité) ainsi qu’une capture d‘écran qui permet de donner une petite idée de son interface utilisateur.

La description est parfois assez brève, on reste un peu sur sa faim pour évaluer l’utilité de chaque outil, mais bon, vous pouvez toujours télécharger une version de démonstration sur le site de l‘éditeur du plug-in en question…

Puisque nous abordons ici les points faibles du livre, continuons : j’aurais souhaité un index qui répertorie non seulement les effets envisagés, mais également les noms des plug-in pour permettre une recherche rapide et directe. Certains plug-ins populaires manquent aussi à l’appel (PT Lens, Lens Fix, Helicon Filter, les plug-ins RAW d’Adobe, Nikon, Bibble…) et les captures d‘écran, prises sous Windows XP et dotées d’une bordure de fenêtres en vert (arrgh), ne sont parfois pas très esthétiques.

Cette “bible du plug-in” est néanmoins une mine d’information précieuse pour tous les utilisateurs de Photoshop à la recherche des effets spéciaux, inaccessible avec les filtres intégrés. Ils trouvent ainsi une solution rapide à leurs problèmes de création.

Personnellement, j’ai parcouru plusieurs stades de dépendance à ces petits utilitaires. Au début très épris par l’offre abondante de plug-in gratuits sur Internet, j’ai passé de nombreuses heures à jouer avec, sans pourtant augmenter ma créativité ou productivité. Suivait donc une étape intermédiaire, pendant laquelle j’ai réussi (moyennant une réinstallation du système) à me débarrasser du “fléau”. Je pouvais enfin découvrir tout ce que Photoshop avait à proposer et croyez-moi, son potentiel est presque infini. Aujourd’hui j’ai adopté une attitude pragmatique : les plug-in sont utilisés dès lors que Photoshop n’offre pas d’outil aux performances équivalentes et je les compte sur les doigts d’une main…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le magazine Eyrolles
des techniques photo

Animé par Volker Gilbert et publié par les éditions Eyrolles, QuestionsPhoto vous propose des articles de fond sur les techniques photo, mais aussi des actus, des critiques de livres... et des réponses à toutes vos questions !