Questions Photo

Le capteur du Nikon D610 et les hauts ISO

Le Nikon D610 a remplacé le D600 fin 2013, qui avait acquis la réputation d’appareil maudit du fait du nombre conséquent d’exemplaires ayant dû retourner au SAV pour cause de présence récurrente de poussières, notamment dans l’angle supérieur droit de l’image. Nikon n’a pas communiqué sur la cause de ces défauts (certains ont soupçonné des éclats de peinture se détachant du revêtement interne, qui « aspirés » par l’obturateur étaient ensuite « hachés menus » par les lames de ce dernier), mais semble y avoir remédié : pas de retour sur d’éventuels problèmes de poussière sur le D610, or  nul doute que s’ils existaient, les forums Internet du monde entier s’en feraient l’écho. Le D610 comporte par ailleurs un nouvel obturateur permettant la prise de vue en mode rafale de façon plus silencieuse que son prédécesseur.

Les mesures comparant les capteurs

Ces malheurs du D600 et l’intérêt des premiers tests par rapport à la capacité des objectifs sur un appareil 24 × 36 de haute définition, jusqu’alors l’apanage du très pro D3x, ont un peu occulté la capacité assez exceptionnelle du capteur à procurer des images de haute qualité en grades ISO élevés, et même à bousculer sur ce point les appareils pro.

Le capteur du D610, positionné sur son support, avec le filtre et le système vibrant anti-poussières sur le dessus de la platine en métal.

Les mesures de capacité du capteur en RAW, publiées par le site DxO Mark, permettent de voir qu’à taille de tirage égale (mesure « mode Print »), le niveau de bruit numérique du D610 (ligne orange) se superpose exactement à ceux des D800E et D4, nettement plus haut de gamme. L’ancienne référence pro D3s est également équivalente, mais le D610 est meilleur que le D700. Enfin, comparés aux meilleurs APS de la marque, le récent D7100 et le vétéran pro toujours en vente D300s, le capteur 24 × 36 et ses plus grands photosites marquent leur différence.

Comparaison des niveaux de bruit du D610 par rapport à d’autres appareils Nikon.

Plus intéressante encore est la comparaison de la dynamique brute du capteur en RAW selon le grade ISO : la mesure DxO suivante figure l’écart absolu entre les plus hautes et les plus basses lumières que peut enregistrer le capteur sans être irrémédiablement pollué par un bruit numérique visible. On voit qu’à 100 ISO, seuls le D610 et le D800E dépassent les 14 IL (14 valeurs de diaphragme, ou EV), même si le D7100 approche cette valeur. Les boîtiers pro D4 et D3s sont moins bons sur ce critère en bas ISO, mais prennent leur revanche au-dessus de 1 600 ISO pour le D4 et de 3 200 ISO pour le D3s. L’écart n’est pas très spectaculaire avec le D7100, mais il est colossal avec le D300s.

Comparaison des niveaux de dynamique du D610 par rapport à d’autres appareils Nikon.

Ces mesures de dynamique ont leur importance quand il s’agit de rendre propre un cliché à hauts ISO dans des conditions de lumière délicates.

.

4 commentaires “Le capteur du Nikon D610 et les hauts ISO

  1. Merci pour votre article,il confirme les conclusions auxquelles j’étais arrive après une analyse de diverses données dont dxolabs et un site d’astronomes.
    J’ai achete un D610 il y a deux mois et de récentes photos prises lors d’un voyage a Porto confirment l’excellent SNR de ce capteur, même dans la pénombre d’une cave de porto…
    Meilleures salutations
    JF Goumaz

  2. Le D610 est un appareil très performant au début correspondant en tous points à mes attentes.
    Cependant au bout de quelques mois un problème est apparu sur l’obturateur entraînant une rupture de celui ci. On remarque une usure accéléré sur le volet confirmé par les photos prises par la société Nikon. Aucune prise en charge de la part du SAV de Nikon. L’appareil étant sous garantie.
    L’évolution du d600 au d610 portant sur l’obturateur laisse penser à un défaut de celui-ci.

  3. je possède un Nikon D 610, je rencontre un problème de non restitution de l’image , l’image est tronquée entre la visée et le résultat de la photo. 1/4 de la photo disparaît.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le magazine Eyrolles
des techniques photo

Animé par Volker Gilbert et publié par les éditions Eyrolles, QuestionsPhoto vous propose des articles de fond sur les techniques photo, mais aussi des actus, des critiques de livres... et des réponses à toutes vos questions !