Questions Photo

Leica M9 et faibles lumières

Le système Leica télémétrique a, dès l’origine, été associé à la photo en faible lumière, mais ce système reste-t-il intéressant maintenant que les reflex 24 × 36 montent sans difficulté à 6 400 ISO ou plus… et que les reflex APS n’ont plus guère de difficultés à atteindre 3 200 ISO avec un bon niveau de qualité ?

Le système Leica télémétrique a, dès l’origine, été associé à la photo en faible lumière, mais ce système reste-t-il intéressant maintenant que les reflex 24 × 36 montent sans difficulté à 6 400 ISO ou plus… et que les reflex APS n’ont plus guère de difficultés à atteindre 3 200 ISO avec un bon niveau de qualité ?


Le Leica M9 est présenté avec le Summilux f/1,4 de 50 mm, classique de la marque pour les basses lumières.

Le fait que le Leica numérique soit limité à 2 500 ISO du fait de son capteur CCD moins performant sur ce plan que les CMOS utilisés par Canon ou Nikon dans leurs boîtiers de reportage est compensé, pour les leicaïstes, par le choix important de focales fixes de haute luminosité, aptes à la prise de vue à pleine ouverture, et par le fait que le déclenchement plus doux d’un Leica permet de descendre vers des vitesses plus basses ; mais la recherche de la qualité d’image fera néanmoins toujours choisir le format DNG au détriment du JPEG peu performant au-delà de 800 ISO. Le choix du logiciel de traitement aura alors une grande importance, mais les résultats seront à la hauteur.

Leica et les optiques lumineuses

Dès la sortie en 1932 du premier Leica à télémètre couplé (Leica II ou “Couplex”) la marque communiquait sur l’intérêt du système pour la prise de vue discrète en faible lumière, même si les films rapides de l’époque devaient avoir du mal à dépasser l’équivalent de nos 100 ISO actuels ! La première gamme disponible pour le Leica II comprenait en effet un objectif de 73 mm ouvert à f/1,9 pour le portrait ou le reportage social (théâtre, manifestations).


Le 73 mm Hektor ouvert à f/1,9 figurait en 1932 dans la première série d’objectifs pour le Leica II. Le catalogue d’époque en présente un portrait flatteur !

Pour avoir eu la chance, au cours de la réalisation de mon ouvrage “Le Leica M9” d’essayer un exemplaire de cet objectif sur le dernier modèle numérique j’ai pu constater en effet qu’il ne souffrait ni de vignetage ni de distorsion, mais bien sûr son piqué avoue un peu son âge : à pleine ouverture il n’est pas suffisant pour nos critères actuels, mais en fermant d’un cran le centre de l’image devient très bon puis excellent à f/6,3, même s’il faut attendre f/9 pour que tout le champ soit de très bon niveau, la faute à une aberration chromatique assez envahissante ! Oui, mais…nos tests actuels notent un objectif pour le format de tirage A2 (40 × 60 cm) alors que le cahier des charges de l’époque était le 10 × 15 et au mieux le 13 × 18 cm, selon la documentation de 1932 !


Extraite de l’e-book “Le Leica M9”, la courbe de piqué de l’Hektor de 1932 montre qu’il est exploitable en grands agrandissements en fermant le diaphragme d’un seul cran.

 

 

2 commentaires “Leica M9 et faibles lumières

  1. merci pour cet article interessant , j’ai d’ailleurs acheté votre e-book , par contre une des différences du m9 avec les reflex et sa mise au point .

    Ma premiere question Dxo n’est pas convaincant avec le M9?

    Avec certains reflex , surtout les classes 1d(s) chez Canon ou d3(s) et D700 chez Nikon on peut profiter de la précision des collimateurs croisés dans les « coins » .Ils permettent alors de composer l’image facilement .Avec le M9 que j’envisage peut etre d’acheter quid de recomposer quand on joue avec des ouvertures 1.4 , 1.2 et 0.95 ?
    Je sais bien qu’avec 18 Mp on peut facilement recadrer , ce que je fais d’ailleurs avec mon 5dmark II

  2. incondiionnelle de l’utilisation du M depuis des decennies il est dans mon intention de passer au M9 de plus je vais d’ici a quelques jours acquerir votre livre (pour le plaisir…) meilleurs voeux pour 2011 af

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le magazine Eyrolles
des techniques photo

Animé par Volker Gilbert et publié par les éditions Eyrolles, QuestionsPhoto vous propose des articles de fond sur les techniques photo, mais aussi des actus, des critiques de livres... et des réponses à toutes vos questions !