Questions Photo

Nikon D800 ou D800 E ? Comparer le piqué et le moiré des deux boîtiers Nikon

Non content de proposer le reflex numérique 24 × 36 le plus défini du marché, avec 36,3 millions de pixels, Nikon s’est payé le luxe de proposer cet appareil en deux versions, le modèle E, plus onéreux d’environ 10 %, étant dépourvu de filtre anti-aliasing. Mais qu’en est-il des performances de ces deux boîtiers en termes de piqué et de moiré en conditions de prises de vue “réelles” ?

Non content de proposer le reflex numérique 24 × 36 le plus défini du marché, avec 36,3 millions de pixels, Nikon s’est payé le luxe de proposer cet appareil en deux versions, le modèle E, plus onéreux d’environ 10 %, étant dépourvu de filtre anti-aliasing.


Le Nikon D800E

La plupart des nos reflex numériques “voient flou” dans la mesure où ils disposent d’un filtre destiné à ce que les détails les plus fins captés par les objectifs les plus haut de gamme n’atteignent le capteur que dans des conditions telles qu’elles évitent de créer des résonances optiques qui occasionnent un défaut gênant, le moiré. Ce moiré se traduit sur l’image par des artéfacts de couleur (effets arc-en-ciel sur certaines structures géométriques) ou par des ondulations, voire par des structures en forme de labyrinthe qui apparaissent quand on regarde l’image avec un très fort grossissement.

En théorie, ces défauts de moiré apparaissent quand une trame répétitive (mailles d’un tissus, grillage, tuiles) se superpose à la grille de photosites du capteur. Pour tenter d‘éviter le phénomène, des filtres dits “anti-aliasing” ont pour fonction de répartir les informations transmises par un seul rayon lumineux sur quatre photosites. Evidemment, un rayon transformé en quatre rayons ne diminue pas d’un quart la définition du capteur, puisque chaque rayon voisin étant à son tour divisé quatre, chaque photosite au bout du compte va recevoir de la lumière et quatre rayons proches à l’origine. Mais bien entendu la lumière ainsi diffusée va créer des zones un peu moins nettes.

Cela c’est pour la théorie, qui est simple : grâce à ce filtre l’image est débarrassée des artéfacts de moiré, ce qui est bien agréable, même si elle est un peu moins nette. Mais grâce à la magie de dématriçage et avec l’apport de l’accentuation, les détails utiles (ceux que l’on peut voir sur une photo) restent préservés, et seront soulignés par le traitement logiciel sans s’encombrer des défauts des photos moirées.

Nikon a disposé un filtre de cette nature dans le D800, mais il innove avec un filtre ne créant pas de flou (blur) sur le D800E, qui risque donc d‘être plus exposé au moiré ; en contrepartie, l’image plus nette d’origine devrait avoir nécessiter moins de traitement logiciel d’accentuation.


Comparaison entre les filtres du D800 et du D800E

Quand j’ai commencé à tester le D800, seul ce modèle était disponible. Quand les premiers D800E ont ensuite été livrés, j’ai été très curieux de comparer les modèles selon des procédures solides : photographie du même sujet sur pied et test sur mire avec le même objectif.

 

 

 

9 commentaires “Nikon D800 ou D800 E ? Comparer le piqué et le moiré des deux boîtiers Nikon

  1. Le fait est que la serie de test que j’ai realises avec mon appareil m’ont revele egalement et evidement que les tests ne sont valables qu’a optiques donnés pour capteurs donnés a focales données, j’ai obtenu par exemple des resultats exellents avec un simple 18-55 standard qui a focale donnée revelait le meilleur des performances du capteur.

  2. Enfin une bonne explication de la différence obtenue entre les deux boitiers en fonction de l’utilisation envisagée du post traitement.
    Encore bravo.
    Maintenat je peux décider de mon achat en toute objectivité.

  3. une explication claire et précise…, nous voyons nettement la différence sur les isolateurs et supports de caténaires …
    j’hésitait entre le D800 et D800E.., la vous venez de me décider le quel acheter.., sans hésiter le D800E…
    merci pour toutes ces démonstrations..

  4. bonjour a tous je possède le D800E je ne suis pas deçu c’est vrai qu’il y a du moiré surtout sur les ton gris j’ai fais un mariage avec et sur les costumes gris on aperçoit beaucoup de moiré qu’on peut enlever sous ligthroom 4 .
    Mais sinon c’est claire que les détails son vraiment présentent j’ai fais un portrait et en zooOOOOmant on voit vraiment les détails des pupilles un truck de ouff

  5. Bonjour,

    je possède le Nikon D800 version « simple » si l’on peut dire et j’en suis pleinement satisfait. Très peu de problème de moiré, même pas 1 % des photos que je traite sont concernées.
    Lors de l’acaht la différence de prix n’était pas un obstacle et vu l’usage du boîtier, portraits, payasages, macro, la différence qualitative entre ces deux boîtiers ne m’a pas suffisament sautée aux yeux pour justifier le supplément de prix. Accessoirement, le piqué se réglant à postériori, mes critères de qualité font que le D800 me satisfait pleinement. Après, les goûts et les couleurs… 😉

  6. Bonjour à tous

    Voilà ..je possède un D750 et je voudrais changer avec un D800e qu’un ami vend.

    J’ai toujours hésité entre ces 2 boitiers mais je connais mal la version d800e (je connais la version D800).
    En lisant les comparatif, je remarque que effectivement avec le D800e, on gagne en détail, mais aussi en moiré..
    Mais mon soucis est que je ne maitrise pas Lr ni PS pour le moment. Je travaille sur -DxO Optics Pro 11 et je commence sur GIMP.
    Donc sera t il assez facile d’enlever le moiré si il y a lieu tout en sachant que je suis pas Pro de la retouche?
    J’ai d’excellentes optique par contre (70-200mm f2.8 Nikon et 24-70mm f 2.8 non stabilisé de chez Nikon aussi. Un 50mm f 1.8 .

    Également un mac book pro boosté à 11Giga

    Alors je m’en sortirais avec le D800e pour ces soucis de moiré et de fichier lourd?

    Merci beaucoup par avance..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le magazine Eyrolles
des techniques photo

Animé par Volker Gilbert et publié par les éditions Eyrolles, QuestionsPhoto vous propose des articles de fond sur les techniques photo, mais aussi des actus, des critiques de livres... et des réponses à toutes vos questions !